top of page
  • Writer's picturematthieulizotte

Yama Restaurant, la finesse du centre-ville.


Crédit photo : Yama Restaurant


Situé à l’Hôtel Vogue Montréal, le Yama Restaurant s’inscrit sous des notes de modernité, de raffinement et de sophistication. On y trouve dans les anciens locaux de La Société un restaurant complètement réinventé avec des rénovations majeures qui fait envier tous les amateurs de design d’intérieur. On y trouve une ambiance chaleureuse et conviviale pour passer de longues soirées à siroter quelques verres au bar et manger comme un roi pendant des heures entre amis ou collègues.  

 

Tout comme l’hôtel, le restaurant Yama se donne corps et âme pour satisfaire la clientèle dont l’hospitalité est au cœur de leur principe. Doté également d’un café, le Café Bazin, le complexe hôtelier se distingue sur le bien-être de sa clientèle et se spécialise dans le luxe.



Champagne Laurent Perrier // Crédit photo : Matthieu Lizotte

 

Pour notre visite, nous avons eu le privilège de vivre une expérience champagne & caviar par deux marques françaises, le champagne Laurent Perrier et la Maison Kavari Caviar. Le charme à la française, au paradis de la luxure durant le Grand Prix Canada.



Caviar Kaviari // Crédit photo : Matthieu Lizotte

 

Niveau de l’hospitalité, l’équipe de service s’entraidait et s’occupait de nous jusqu’au plus grand soin. On reconnaît un service de qualité par plusieurs marques d’attention comme le changement des ustensiles et des assiettes pour le changement de service, la serviette pliée quand on s’absente de la table et notre besoin de temps entre chaque service est soigneusement demandé avec gentillesse et politesse. Bien calculé, bien de rigueur. Le seul moment d’inattention, c’est le verre de champagne qui a été pris quand il en restait bien pour deux gorgées. Fait corrigé, un autre verre de champagne a été remis avec excuses.  Cette action fait en sorte que le service était impeccable. Un bon service n’est pas le sans faute, mais satisfaire le client.

 

Dans l’ensemble de la nourriture, la qualité, la fraîcheur et les techniques étaient bien exécutés, personnellement, avec ce niveau-là, on est très haut dans mes standards. Il y a longtemps que je n’ai pas ressenti un tel niveau du souci du détail et surtout une recherche derrière chaque plat. Derrière les fourneaux, c’est le nouveau chef Derek Thomas qui a pris les commandes après le passage du Chef Antonio Park. Un changement qui souligne le respect ce qu’il a été fait, mais tout en respectant la ligne directrice de la nouveauté.

 

Les vedettes du menu Grand Prix



Crudo de crevettes tachetées de la C-B // Crédit photo : Matthieu Lizotte

 

Le crudo de crevettes tachetées de la Colombie-Britannique qui donne une bouffée de fraîcheur avec cette huile aux herbes et le petit côté acidulé avec la rhubarbe. Une association unique dont je lève mon chapeau. C’est le coup de cœur de la table.


Le tartare de Wagyu A5 // Crédit photo : Matthieu Lizotte

Le tartare de Wagyu A5 Japonais qui fondait en bouche, du beurre littéralement avec de belles saveurs umami bien subtil qui va bien avec la qualité exceptionnelle du bœuf. C’est le coup de cœur de Priscilla qui était à ma table.

 

Pétoncles de la Nouvelle-Écosse // Crédit photo : Matthieu Lizotte

Les pétoncles de la Nouvelle-Écosse, seul le pétoncle dans l’assiette était la vedette. Elle fondait en bouche et grillée à la perfection. On peut perçoit que le Chef privilègie les ingrédients du terroir canadien avant tout.


Filet de Boeuf Rossini // Crédit photo : Matthieu Lizotte

Le filet de bœuf Rossini était d’exception, la protéine était cuite à la perfection et les agréments autour donnaient différents goûts. Morilles farcies à la volaille, Foie gras, Truffe noire, purée de pommes de terre et Sauce aux poivres et madère.


Plateau de sushis // Crédit photo : Matthieu Lizotte

Le plateau de sushis était de qualité, de très haut niveau pour ce qu’il y a dans la région de Montréal. C’était fait dans les règles de l’art et toute en fraîcheur.


Salade verte // Crédit photo : Matthieu Lizotte


Notre petit constat, la salade verte, sucrine, Manchego, Radis melon d’eau, concombre, pomme verte, gremolata de pistache. Malgré qu’elle donne énormément de fraîcheur et la qualité des ingrédients était au rendez-vous.  On trouve qu’il n’était aussi « wow » que les autres plats que nous avons goûtés.


Le Mille-Feuille // Crédit photo : Matthieu Lizotte

Côté dessert, nous avons préféré le mille-feuille qui était délicieux et gourmand.

 

En somme, c’est un restaurant que les gens doivent connaître davantage puisque le service, les boissons et de la nourriture sont au rendez-vous. On y trouve une ambiance musicale plus lounge que club. Ça fait différent des autres restaurants de la ville et ce doit rester comme ça. Le Yama Restaurant sort vivement du lot et pour la meilleure raison du monde, la qualité.


 

Photo credit : Yama Restaurant

Located at the Hotel Vogue Montreal, Yama Restaurant embodies modernity, refinement, and sophistication. In the ex-local of the La Société, the restaurant has been completely reinvented with major renovations, making it a destination envied by all interior design enthusiasts. It offers a warm and friendly atmosphere for spending long evenings sipping drinks at the bar and dining like royalty for hours with friends or colleagues.


Just like the hotel, Yama Restaurant is dedicated heart and soul to satisfying its clientele, the hospitality is the heart of the principal. Also featuring a café, Café Bazin, the hotel complex stands out for the well-being of its guests and specializes in luxury.



Champagne Laurent Perrier / Photo credit : Matthieu Lizotte

For our visit, we had the privilege of experiencing champagne & caviar from two French brands, Laurent Perrier champagne and Maison Kavari Caviar. The total of French charm, we are in the paradise of luxury during the Canadian Grand Prix.


Kaviari Caviar // Photo credit : Matthieu Lizotte


About the hospitality, the service team worked together and took care of us with the utmost attention. Quality service is recognized by several signs of attentiveness, such as changing utensils and plates between courses, folding the napkin when we leave the table, and politely and kindly asking for our preferred timing between courses. Everything was well-calculated and properly executed. The only moment of inattention was when a glass of champagne was taken even though there was enough for two more big sips. This was quickly corrected, and another glass of champagne was brought with apologies. This action ensured that the service was impeccable. Good service is not about being flawless, but about satisfying the customer.


Regarding the food overall, the quality, freshness, and techniques were well executed. Personally, at this level, it is very high on my standards. It has been a long time since I felt such a level of attention to detail and especially the research put behind each dish. Behind the stoves, it’s the new chef Derek Thomas who has taken the control after the reign of Chef Antonio Park. A change that highlights respect for what has been done while maintaining the directive line of novelty.


The stars of the Grand Prix menu:



B-C spot prawn crudo // Photo credit : Matthieu Lizotte


The British-Columbia spot prawn crudo which offers a burst of freshness with its herb oil and a slightly tangy touch from the rhubarb. A unique combination that I tip my hat. It was the table’s favorite.



The Japanese A5 Wagyu tartare // Photo credit : Matthieu Lizotte

The Japanese A5 Wagyu tartare melted in our mouth, literally like butter, with beautifully subtle umami flavors that complement the exceptional quality of the beef. It was Priscilla's favorite.

The Nova Scotia scallops, where the scallop alone was the star on the plate. It melted in your mouth, and it was grilled to perfection.


The Rossini beef filet // Photo credit : Matthieu Lizotte

The Rossini beef filet was exceptional, with the protein cooked to perfection and the accompaniments offering different flavors. Stuffed morels with poultry, foie gras, black truffle, mashed potatoes, and pepper and Madère sauce.


Sushi platter // Photo credit : Matthieu Lizotte


The sushi platter was of high quality, top-notch for what is available in the Montreal area. It was made with traditional techniques and it was very fresh.



Green Salad // Photo credit : Matthieu Lizotte

Our small observation: the green salad with sucrine lettuce, Manchego cheese, watermelon radish, cucumber, green apple, and pistachio gremolata. While it provided a lot of freshness and the quality of the ingredients was excellent, we found it wasn't as "wow" as the other dishes we tasted.


Mille-Feuille // Photo credit : Matthieu Lizotte


For dessert, we preferred the mille-feuille, which was delicious and indulgent.


In sum, this is a restaurant that more people should get to know because the service, drinks, and food are all excellent. The atmosphere is more lounge-like than club-like, which sets it apart from other restaurants in the city and should remain that way. Yama Restaurant stands out for the best reason in the world: quality.

0 comments

Comments


bottom of page