• matthieulizotte

Quand l'Union fait la force au Gala Dynastie - 4ème édition

Updated: Mar 4


Andy Mailly-Pressoir et Gaël Comtois

Avec 1 300 places au Théâtre Maisonneuve, à la Place-des-Arts, le Gala Dynastie célèbre la blackexcellence du Québec dans le cadre du mois de l'histoire des noirs.


Sous l'aube d'une performance de Corneille, plusieurs performances ont été élaborées sous la direction artistique d'Angelo Cadet comme celle de Sarahmée. Il y a eu aussi un hommage à Ricky D avec trois DJ qui ont mis des grands classiques du Hip-Hop et Paul Beaubrun qui a fait un hommage au reggae. De plus, nous avons eu le droit à un numéro d'humour de Doplino et d'autres performances musicales de Mini Massive et Naya Ali.


Plusieurs présentateurs, gagnants ainsi que la cofondatrice Carla Beauvais soulignent qu'au-delà du Gala Dynastie, des prix et des honneurs, l'impact de ce gala est essentiel, vital et important pour la communauté montréalaise et québécois. C'est un cri d'appel et de ralliement pour se supporter et permettre que la diversité soit plus inclusive. Le talent est bel et bien vivant au Québec.


Parmi les gagnants, Mireille Métellus qui a remporté le prix de la meilleure actrice de l'année. Elle est arrivée sur scène avec un public qui a crié son nom avec de chauds applaudissements et plusieurs personnes étaient s'est levées. Après tout, c'est une pionnière qui a ouvert la porte aux autres, soulignent le public et les médias.


Tandis qu'à Garihanna Jean-Louis, ayant reçu le prix du public, elle est montée sur scène avec une danse festive et remercie sa communauté et rend hommage aux femmes "Sisterhood". À la fin de son discours, une pluie de cri de félicitations et d'applaudissements.


Lost, artiste francophone de l'année, souligne l'importance du Gala Dynastie, mais il faut continuer à chercher le reste de la communauté qui se trouve au Québec, dans les quartiers, car ils ont besoin de modèles, de leaders et encourager d'avancer dans la vie.


Preach

Personnalité Sportive de l’année : Chris Boucher


Artiste s’étant illustré à l’international :Pierre Kwenders


Personnalité Radio francophone de l’année : Nicolas Ouellet

Personnalité Radio anglophone de l’année : Nikki Balch


Personnalité Télé francophone de l’année : Mélissa François


Personnalité Télé anglophone de l’année : Maya Johnson


Actrice de l’année : Mélissa Bédard


Comédienne de l’année : Mireille Métellus


Artiste francophone de l’année : Lost


Anglophone artist of the year : Naya Ali


Réalisateur de l’année : Jorge Camarotti - Kinship


Humoriste de l’année : Aba & Preach


Artiste Musique du monde de l’année : Djely Tapa


Choix du public : Garihanna Jean-Louis


Prix Impact Dynastie : Bad Boys du Rire


Grand Prix Dynastie : Rickey Daley


Écrit par Matthieu Lizotte



LA RÉFÉRENCE ÉVÉNEMENTIELLE

29 views

© 2019 - Tous les droits sont réservés à WOLFE MONTRÉAL - Toute reproduction ou copie du logo non autorisé est illégal.