• matthieulizotte

MONTREAL COUTURE, LA MODE D'ICI AU MUSÉE

MONTREAL COUTURE – 2 MARS AU 8 SEPTEMBRE 2019


Si l’exposition Thierry Mugler est spectaculaire, il finit en beauté dans la salle juxtaposée avec une autre exposition, celle de MONTREAL COUTURE. Une présentation de la mode faite à Montréal avec des styles différents.


La dernière semaine de février était fort chargée en émotions au musée puisqu’il avait des événements dédiés à Thierry Mugler et MONTREAL COUTURE.


Les médias des quatre coins du monde et plusieurs artistes sont venus au Musée dans une ambiance totalement glamour et festive.


MONTREAL COUTURE met à l’honneur dix créateurs de Montréal qui à leur façon représente la créativité, l’innovation et le talent.


Marie Saint-Pierre, Marie-Ève Lecavalier, Ying Gao, Fecal Matter, Atelier New Regime, Philippe Dubuc, Denis Gagnon, Nathon Kong, Helmer Joseph et MARKANTOINE sont les créateurs de cette exposition.


MARIE SAINT-PIERRE



Du haut de ses 30 ans de carrière, Marie Saint-Pierre est reconnue sur la scène internationale. Son livre MAISON MARIE SAINT-PIERRE en 30 tableaux par Madeleine Goubou (édition Québec Amérique) explique son parcours de son petit atelier dans la mythique habitation 67 jusqu’à son grand atelier sur Chabanel en passant à sa formation au Collège LaSalle.


Marie Saint-Pierre est la définition même de l’art et de la technologie puisqu’elle crée également des tissus novateurs et luxueux. Ces créations signifie en soi, le confort et l’audace avec un style intemporel. Marie Saint-Pierre a gagné le prix du designer de l’année en mode féminine en 2018 aux Canadian Arts & Fashion Awards.


Dernièrement pour sa précieuse aide pour Opération sous Zéro qui procure à 25 000 enfants du Québec des habits chauds et neufs, la Gouverneure Générale Julie Payette a offert la médaille de service méritoire à la designer qui fait également partie de l’Académie des arts du Canada.


Au cœur engagé et créatif, Marie Saint-Pierre fait briller la mode québécoise en donnant un nouveau sens du luxe d’aujourd’hui qui ne fait aucun compromis sur le confort et l’esthétique.


YING GAO



Professeure à l’école supérieure de mode ESG-UQAM, la designer de mode porte dans son bagage de nombreuses réalisations dans des expositions individuelles internationales et collectives. Son travail a été salué par les médias internationaux comme le TIME, VOGUE ET THE NEW YORK TIMES.


Designer engagée, elle propose des créations inspirées de l’environnement urbain et social par la technologie robotisée. Un questionnement sur l’individu, sur lui-même et son environnement.


Enseignante et designer, Ying Gao est au sommet de son art et continue de créer de la poésie couture pour nous faire réfléchir et nous faire rêver.



MARIE-ÈVE LECAVALIER



Avec son assistance auprès de Ying Gao pendant trois ans, Marie-Ève Lecavalier a continué son parcours fleurissant auprès du créateur américain Alexander Wang durant son stage à l’école supérieure de mode ESG-UQAM. Elle obtient son diplôme dans cette institution et continue ses études à la célèbre école de Genève HEAD (Haute école d’art et de design).


À la fin de sa maîtrise à HEAD, elle crée une collection Come Get Trippy With Us faite de pièces éco-responsables.


En 2018, elle a été sélection par le prestigieux concours du Festival international de mode, de photographie et d’accessoires de mode d’Hyères, un tremplin pour de nombreux talents de l’industrie. Elle reçoit dans cette même année, le prix Chloé pour sa tenue honorifique créée pour la maison française avec une mention spéciale du jury mode pour sa collection.


Après ce festival, elle fait un stage chez le couturier belge Raf Simons à Anvers pour la collection printemps-été 2019.


La jeune designer aux talents reconnus par l’industrie est finaliste pour le prix LVMH (Moët Hennessy Louis Vuitton) 2019 pour les jeunes créateurs.


Marie-Ève Lecavalier n’arrêtera pas de nous surprendre en gagnant le cœur des jurys et du public par sa créativité et sa démarche artistique qui porte sur notre manière de concevoir des vêtements et de la surconsommation.



FECAL MATTER



Impossible de ne pas les remarquer, le duo de Hannah Rose Dalton et Steven Raj Bhaskaran fait couler beaucoup d’encre pour leur style ultra-excentrique et leur univers complètement unique.


Sur l’idée d’exprimer des idées sur le cycle de surconsommation et des valeurs des biens matériels, Fecal Matter ou matières fécales, prône l’inclusivité, l’acceptation et la tolérance. Donc, se remettre sur les questions sur les normes, les valeurs et les coutumes de notre société d’une manière critique.


Artistes multi-disciplinaires, ils ont une carrière musicale à l’internationale.


Ils sont également à l’origine des bottes Skin Heels qui ont fait le tour de l’internet qui font maintenant partie de la collection pernamente du Musée des Beaux-Arts de Montréal.


C’est par l’excentricité et aux messages provocateurs que Fecal Matter n’offre pas seulement un style, mais une mode de vie qui sort de l’ordinaire.


ATELIER NEW REGIME




Connu pour leur orange « tangerine » qui punch, Atelier New Regime impose une culture urbaine, streetwear et avant-gardiste. Leurs collaborations avec l’illustrateur international Ricardo Cavalo suivi de celle avec Puma ont fait leur marque à l’international.


Connu pour leur collection Hometown Heroes qui rend hommage aux héros locaux, à tous ceux qui se battent pour réaliser leurs rêves, les frères Koku Awuye et Gildas Awuye sont faits décernés le prix du designer de l’année en mode masculine des Canadian Arts & Fashion Awards 2018.


Dans cette même année, Atelier New Regime s’installe au festival MURAL avec une installation orangée et une journée en leur honneur dans la zone VIP. Au Centre Phi, Atelier New Regime conçoit une installation qui remet en question sur la réussite, le succès et la possession de nos biens.


Les frères Awuye cherchent toujours d’innover et sortir des sentiers battus où la mode de la rue peut prendre ses lettres de noblesse par le style.





PHILIPPE DUBUC



Ayant travaillé dans plusieurs sociétés montréalaises avant de voler de ses propres ailes en 1994 en créant sa collection pour hommes D.U.B.U.C pour acronyme de Design Us Beautiful Urban Clothes. En 2005, il devient le premier designer canadien pour homme à être invité à exposer à Paris.


Épuré, raffiné et intemporelle, Philippe Dubuc met accent sur la fonctionnalité et le confort avec les codes du luxe.


Les vêtements de Philippe Dubuc s’adaptent au rythme de l’homme urbain qui cherche sans cesse de se démarquer dans cet univers où tout passe vite.




DENIS GAGNON



Denis Gagnon a fait ses débuts dans le théâtre avec les costumiers québécois François Barbeau et Mérédith Caron après les études au Collège LaSalle. Il poursuivit son parcours professionnel à Casablanca pour enseigner le moulage. De son retour il continue dans le monde du théâtre et du cinéma.


En 2000, il collabore avec le designer montréalais YSO et présente sa première collection acclamée par le public.


Reconnu pour son travail sur la matière en jouant avec les variations chromatiques et les paillettes, Denis Gagnon propose une approche « haute couture » avec une élégance unique et artistique.


Travaillant souvent avec les matières nobles et brutes comme le cuir, la soie et le satin, il travaille les formes et la structure des vêtements.


Denis Gagnon se distingue de ses co-frères et ses co-sœurs de l’industrie par son style unique qui met en valeur son passé dans les théâtres et sa formation en structure.





NATHON KONG


D’origine thaïlandaise, il a grandi dans le sud de l’Inde et s’établit au Québec en 2003. Sa marque créée en 2015 est reconnue pour ses complets personnalisés haut de gamme conçus avec la technologie 3D. Cette technologie donne des données très précises et fait le « perfect match » entre le tailleur et la matière.


Chez Nathon Kong, le sens de l’engagement social puisqu’il collabore avec les artistes et des personnes atteintes de problème en santé mentale. En effet, le designer utilise leurs œuvres dans ses propres créations. La couleur et l’art sont au rendez-vous.


Au service très personnalisé, le client peut choisir les tissus, les coupes, les motifs, la doublure et le mouchoir.


C’est par la coupe bien définie de ses complets, de l’exubérance des couleurs vives et des motifs que les créations Nathon Kong se démarquent par une signature distinguée et personnalisée.




HELMER JOSEPH



Né sous le soleil des Caraïbes en Haïti, Helmer Joseph s’installe avec sa famille au Québec en 1977.


C’est sûrement un des designers les plus diplômés au monde puisqu’il a fréquenté plus de seize écoles parisiennes pour perfectionner son art notamment l’École supérieure des arts et techniques de la mode (ESMOD), l’École de la Chambre syndicale de la haute couture et l’École de broderie d’art Lesage, en plus, à ses débuts au Collège LaSalle.


Pendant plus de vingt ans, cet homme collabore avec les plus grands noms de la haute couture, du prêt-à-porter de luxe et du spectacle français comme Claude Montana, John Galliano, Christian Dior, Marcs Jacobs avec Louis Vuitton, Christian Lacroix et bien sûr, avec Thierry Mugler pour plusieurs collections ainsi que la réalisation des broderies de la fameuse robe « La chimère ».



De retour au Québec vers 2000, Helmer Joseph travaille avec Philippe Dubuc sur les patrons et les échantillons de ses collections.


C’est après tout ce parcours que Helmer Joseph crée ses propres collections en faisant appel aux meilleurs comme le verrier montréalais Jean-Marie Giguère pour faire des robes en verre.


Encore aujourd’hui, son expérience et ses multiples connaissances sont présentées dans ses collections. Le talent exceptionnel de Helmer Joseph rejoint le mariage parfait entre les couleurs, les volumes, les textures, les différentes matières et sa démarche artistique qui respecte les traditions de la haute couture.




MARKANTOINE



Diplôme au Collège Lasalle et à l’école supérieure de mode ESG-UQAM, Markantoine Lynch-Boisvert fait parti des jeunes créateurs émergents qui se démarque dans l’industrie de la mode québécoise pour son éthique unique dite « gothique exotique ».


Ayant une formation dans le théâtre, ses collections font partie de son imaginaire, une histoire par collection.

Très habile, il utilise plusieurs tissus différents pour créer ses collections en prônant une mode éco-responsable et durable. Le jeune designer utilise des matières recyclées comme le denim Jean qui se trouve dans la plupart de ses collections.


Son processus créatif s’exprime du tissu jusqu’au défilé. Les défilés de MARKANTOINE sont les plus attendus à Montréal, car, l’industrie, les médias et les personnalités publiques courent pour être aux premières loges !




Les photos des designers sont faites par le photographe montréalais Max Abadian qui immortalisé les plus grands magazines de mode comme Vogue, Elle et Vanity Fair.


Les designers Denis Gagnon et Markantoine défileront au Fashion Preview le 20 mars prochain à la Société des arts technologiques (SAT) pour sa 11e édition. De nombreux médias et personnalités publics seront présents.


Les billets pour Fashion Preview (cliquez-ici)

10 views

© 2019 - Tous les droits sont réservés à WOLFE MONTRÉAL - Toute reproduction ou copie du logo non autorisé est illégal.